S.A.MERIGNAC

Tir à l'arc

Publicité

Tir à l’arc : Loisir ou compétition ?

Publié le 06 août 2011

Tir à l’arc : Loisir ou compétition ?
Ces deux pratiques d’un même sport semblent pour beaucoup aux antipodes l'une de l'autre. Et pourtant… Nous vous donnons régulièrement des nouvelles de nos compétiteurs, cependant, ces derniers ne représentent pas la totalité des licenciés. J’aurai même tendance à dire qu’ils ne sont pas majoritaires. Ainsi est-il logique de laisser la parole aux loisirs. Nous vous reproposons la lecture de l’article de Daniel Poitreau, le « Monsieur loisir » de la section qui vous donnera peut-être l'envie de nous rejoindre, soit pour une pratique "sportive", soit pour une pratique "loisir". C'est à vous de voir! "Eh bien voilà, c'est dit : "Moi, au SAM, je viens faire du tir à l'arc en LOISIR". Evidemment on sourit, on se moque, on irait même jusqu'à gloser !!! … Mais, aussi, on envie, car tirer en loisir c'est ne pas avoir sur la tête la pression de la compétition, des résultats, du maintien de son rang. Cela se voit, s'entend. Quand vous entrez dans la salle Colombier à Mérignac, sur la gauche du pas de tir, on est quatre ou cinq à tirer en "loisir". Si vous vous approchez vous le devinez tout de suite, une sorte d'atmosphère un peu différente. Mais ne vous méprenez pas, on est digne d'intérêt comme les autres. Cette année notre Président nous a gratifié de nombreux cours qui nous ont permis de mieux comprendre l'activité et de régler plus finement notre matériel. Certes, cela n'empêche pas son regard désespéré quand il constate que l'on (je) prend une certaine distance avec la dragonne, avec le clicker, … Que, malgré ses conseils, on en fait qu'à sa tête. Oui la bonne humeur est là, on loue chez tous les copains les bonnes flèches, et on oublie les mauvaises. Pour autant, la question reste entière : "Est-ce bien sérieux de faire du tir à l'arc en loisir ?" Je prends résolument le parti de dire "OUI", sans décrier la compétition, car cela tient à la logique interne de l'activité. En fait, ce qui compte dans le tir à l'arc, quelle que soit la distance de la cible, c'est d'être dans le jaune. Et, loisir ou non, cela implique le respect d'un minimum de principes qui s'acquièrent par le travail, par la répétition, par l'écoute des copains plus compétents qui conseillent. Alors même si les remontrances de Ludo sont apparemment prises à la légère, elles sont, en fait, bien écoutées. Car le match reste présent, il n'est plus avec les autres – quoi que cela fait toujours plaisir de faire des meilleurs flèches que les copains !!! – il est avec soi-même. Il n'est de pire adversaire que sois, c'est ça le chalenge du loisir … le plaisir !!! S'il y avait du futile dans notre attitude, ce n'est pas dans l'application au tir, c'est dans cette distance que l'on prend avec la pression compétitive : 60 flèches, on n'est pas obligé ! Tirer la volée de 3 flèches dans les 2 minutes, on s'en moque !!! Et je vous passe la tenue vestimentaire dont on a que faire ! … Mais, se fixer un objectif sur quelques flèches et le réussir, ça c'est sympa !!! On est tout bêtement fier, pour le plus grand malheur des oreilles des copains. Allez … ne vous moquez plus du loisir !… vous y viendrez car, après la compétition, l'avenir c'est lui, et c'est aussi celui de la santé financière du club. Merci, Président, nous avons passé une excellente année."

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.